Interview : Kheïra Boucenna, Présidente de l’ILC

Interview : Kheïra Boucenna, Présidente de l’ILC

Après un bac ES, Kheïra Boucenna se destine à une classe préparatoire aux grandes écoles. Son objectif est d’intégrer une formation en urbanisme ou management. Kheïra choisit alors l’IAE de Lille :  « J’aime le concept d’école universitaire, c’est un établissement renommé avec des formations de qualité ». Elle rejoint la Junior-entreprise de l’école dès son entrée en troisième année, en septembre 2019.

Peux-tu présenter ton parcours chez ILC ? 

J’ai commencé à l’ILC en tant que chargée de communication. J’étais super contente lorsqu’Antoine – l’ancien président de l’ILC m’a appelé pour me dire qu’il me voulait dans l’équipe. Je me suis super bien entendue avec les membres de mon pôle et les missions m’ont énormément plu. 

À partir du mois de février, Antoine a commencé à identifier le potentiel futur président de la JE et j’ai su quelques jours plus tard que j’avais été choisie. J’étais très heureuse de ce choix ! J’ai décidé de faire mon stage de fin de licence chez ILC afin de maîtriser au mieux tous les rouages de la Junior. J’ai entamé mon mandat en tant que présidente en septembre 2020. 

Quelles sont les raisons qui t’ont poussées à rejoindre la JE ? 

C’est tout d’abord le sérieux de l’association et sa proximité avec le monde de l’entreprise. Étant donné que je sortais de prépa littéraire, je n’avais pas vraiment d’expérience en entreprise, intégrer ILC était pour moi le moyen de me professionnaliser tout en effectuant des tâches plaisantes. 

Pourquoi avoir accepté le poste de présidente ?

Je voulais tout d’abord continuer l’aventure au sein de la JE qui a été incroyable lors de mon premier mandat. Mais j’aimerais également devenir cheffe de projets et je trouve que le poste de présidente s’en approche totalement. J’aime aussi avoir des responsabilités et je voulais avoir une des participations les plus actives dans l’association. 

Quels sont ton rôle et tes missions en tant que présidente ?

J’ai dû principalement effectuer tous les recrutements de l’équipe en début d’année etm’assurer qu’ils aient tous une passation de qualité et assistent aux 5 formations obligatoires. 

À présent, je m’occupe de manager les pôles, d’animer les réunions hebdomadaires, de maintenir un contact entre la CNJE et la JE ou encore l’Administration et la JE. Je suis aussi en charge de la stratégie du mandat et du plan d’action global. Je m’assure également le plus possible du bon fonctionnement des différents pôles, du suivi des plans d’action, de la communication entre pôles et de l’actualité de la JE.

Quel objectif t’es-tu fixés pour cette année ?

J’aimerais que les membres soient le plus épanouis possible et que nous puissions créer des liens amicaux. J’aimerais aussi qu’ILC soit une expérience enrichissante pour tous, marquée d’un professionnalisme de la part des membres. 

Comment concilies-tu le rôle de président et les études ?

Il y a des moments plus compliqués que d’autres mais, en général, j’arrive à bien gérer les deux avec un peu d’organisation. À l’IAE, nous avons la chance de pouvoir nous consacrer uniquement à nos associations le jeudi ça aide énormément ! 

J’essaie également de me réserver des « créneaux JE » dans la semaine, mais lorsque que le travail pour ILC est urgent, j’essaie de faire ça le jour même. En parallèle, j’ai toujours le temps de me consacrer à mon travail pour le Master, notamment grâce aux journées BU que je m’organise dans la semaine. 

Quelles compétences as-tu acquises ou penses-tu acquérir grâce à la JE ? 

Je pense tout d’abord avoir acquis des compétences en communication, notamment grâce à mon précédent mandat. La JE m’a surtout permis de développer mes capacités d’organisation, de négociation, mon leadership, et la gestion des risques.  Elle m’a aussi prouvé l’importance d’être à l’écoute et l’entraide, ce qui est un point non négligeable lorsque que l’on manage une équipe de 24 membres. 

Ton expérience à la JE a-t-elle influencée ton orientation et tes choix de carrière ?

D’une part, oui. J’adore le fait de pouvoir manager une équipe. Se fixer des objectifs et de tout faire pour les réaliser, c’est une grand part du métier de chef de projets ! Cependant, j’ai toujours voulu m’orienter vers le domaine de l’urbanisme, avant même d’intégrer la Junior. 

Comment donnerais-tu envie aux étudiants de participer à l’aventure ILC ?  

C’est une expérience humainement riche. On y fait de superbes rencontres et on garde généralement des souvenirs merveilleux de son aventure JE. C’est aussi l’occasion d’enrichir ses compétences professionnelles, de booster son CV et de mettre en pratique ses savoir-faire.