Interview: Adrien Deudon, Consultant en transformation digitale

Interview: Adrien Deudon, Consultant en transformation digitale

Après une licence de Sciences de gestion, un Master Management des Business Units en alternance, Adrien Deudon est aujourd’hui consultant en transformation digital chez Jouve une entreprise française de services numériques. Il revient sur son parcours et notamment son expérience chez ILC. 

• Pourquoi as-tu choisi l’IAE de Lille ? 

Après deux années de Classes préparatoires scientifiques intégrées à l’école d’ingénieur HEI, je cherchais à me réorienter vers des études de gestion. L’IAE m’a alors fait confiance et m’a permis d’intégrer son cursus directement en 3ème année après le Bac. J’y ai découvert une formation professionnalisante avec un très bon équilibre entre l’apport intellectuel universitaire et l’approche pragmatique du monde de l’entreprise. J’appréciais également beaucoup l’état d’esprit des promotions de l’IAE : humbles, ouvertes d’esprit et entreprenantes. 

• Pourquoi as-tu décidé d’étudier cette branche ? 

Je souhaitais découvrir le monde de l’entreprise à travers différents aspects aussi bien financier, que juridique, organisationnel ou humain. La filière management m’a permis d’appréhender chacune de ses composantes tout en conservant un profil polyvalent. 

• Quand as-tu rejoint l’ILC ? 

En septembre 2011, en parallèle de mon année de Licence. 

• Peux-tu nous présenter ton parcours chez ILC ? 

ILC n’existait pas sous son nom actuel, l’association s’appelait : IAEntrepreneurs. Nous étions un effectif de 5 personnes lorsque j’ai été recruté comme Responsable commercial avant de devenir Président. En juin 2013, lorsque j’ai terminé mon mandat, nous étions une équipe de 10 et avions réalisé 5 prestations. L’association était homologuée Junior-Création, première étape de la certification vers la marque Junior-Entreprise. 

• Quelles sont les raisons qui t’ont poussé à rejoindre la Junior-Entreprise ? 

L’envie de me confronter au monde professionnel et de partager une aventure collective qui démarrait tout juste. 

• Qu’est-ce que cela t’a apporté ? 

Si je prends quelques exemples concrets, j’ai appris à faire un pitch d’une nouvelle offre devant un jury de professionnels, à négocier un impayé avec un client, à gérer un conflit de gouvernance, mais surtout à savoir bien s’entourer d’une équipe aux compétences complémentaires. 

• Comment donnerais-tu envie aux étudiants de participer à l’aventure ILC ? 

C’est une expérience très formatrice de par les responsabilités que cela implique mais aussi le cadre et la structure de la CNJE qui vous accompagne et développe des compétences indispensables au monde professionnel. Et puis comme toute association étudiante, c’est l’occasion de faire de belles rencontres, de partager des moments forts et de créer des liens d’amitiés solides. 

• Peux-tu nous présenter ton entreprise ? 

JOUVE est une entreprise française de services numériques, spécialisée dans les datas et l’accompagnement dans la transformation digitale de ses clients. Nous travaillons principalement pour les banques, l’assurance, le secteur public et la santé. 

• Quels sont ton poste et tes missions ? 

Je travaille au sein de l’équipe Task Force Santé dédiée au développement de l’activité pour les clients du secteur hospitalier. Cette activité est récente au sein de l’entreprise. 

J’interviens notamment avant la vente dans la réalisation de missions de conseil pour recenser l’existant et la compréhension du besoin client. Et également après la vente en relation avec nos clients pour les assister opérationnellement dans leur projet de déploiement de notre solution. 

• Est-ce que ton expérience à la Junior-Entreprise a influencé ton orientation et tes choix de carrière ? 

Que ce soit lors de mes premières années en cabinet de conseil en organisation et management ou aujourd’hui chez JOUVE, l’expérience JE m’a conforté dans mon choix de travailler pour des entreprises à taille humaine. Lorsque je suis arrivé chez ILC, cela s’apparentait à une TPE (Très Petite Entreprise) dans laquelle il fallait savoir être rapidement autonome et adaptable. Tout n’était pas écrit d’avance, il fallait innover pour exister et structurer pour durer. Je note qu’aujourd’hui ILC est devenue une belle PME (Petite et Moyenne Entreprise) mais l’innovation et l’accompagnement à l’entrepreneuriat reste dans son ADN. 

• Que préfères-tu dans ton métier ? 

Au-delà du côté entrepreneuriale de la Task Force Santé qui me plait évidemment beaucoup, j’apprécie la dimension relationnelle avec le client. Paradoxalement, un projet d’informatisation peut échouer sur des critères autres que techniques. Le facteur humain en est bien souvent la cause. On a beau le savoir, cela reste un cas d’école. Savoir conduire un changement est un véritable savoir-faire. J’ai plaisir à y contribuer chaque jour. Plus largement, je tiens à souligner la bienveillance qui figure au sein des équipes JOUVE et les nombreux engagements sociétaux portés par l’entreprise. Cela permet de travailler en confiance et avec une fierté d’appartenance. C’est très important. 

• Quelles sont tes perspectives d’avenir ? 

Je souhaite que l’activité santé poursuive son développement avec cette même dynamique au sein de chez JOUVE, que l’équipe continue de s’agrandir et que de nouvelles solutions voient le jour. 

J’apprécie le dynamisme du monde de l’informatique et je trouve beaucoup de sens dans son application au secteur de la santé. J’ai bien l’intention de poursuivre dans cette direction. 

Un dernier mot ? 

Plus récemment j’ai eu la chance de revenir à l’IAE mais cette fois en tant que chargé d’enseignement sur l’accompagnement au changement pour le Master 2 Conseil, Recherche et Études en Management et Stratégie.

J’apprécie transmettre et recevoir des étudiants. L’expérience JE reste d’ailleurs fondatrice de mon parcours et des apprentissages que je peux leur partager.